•  
    le cri de l'oubliée
     
    qui prendra le temps de m'écouter, qui prendra le temps de s'asseoir et de me regarder.
    Qui au lieu de me remplir de son trop plein va me laisser me vider complètement ?
    Je ne me sens pas comprise.
    Je ne sens qu'une chose lorsque je cherche à parler, à m'expliquer, une seule, on cherche à me remplir.
    Et moi qui suis déjà trop pleine, et moi qui n'ai besoin que de me vider.
    Qui va m'aider?
    et plus on essaie de me remplir,
    plus je me ferme, plus je me barricade, plus je durcis et plus ça me fait mal.
    Et plus je me ferme, plus c'est difficile de me réouvrir.
    Je deviens si triste que je veux exploser.
    Et là, je crie souffrance en mon coeur, en mon âme, en mon corps....
    Qui prendra le temps de m'écouter et de m'aider à m'ouvrir
    pour toutes les fois ou j'ai du me fermer et avaler ?
    Qui viendra me guérir en mes blessures ou du moins me les laver,
    me les désinfecter ?
    Qui viendra m'aimer ? ... qui ?

    11 commentaires
  • l'automne est à notre porte

    Automne

    Vois ce fruit, chaque jour plus tiède et plus vermeil,

    Se gonfler doucement aux regards du soleil !

    Sa sève, à chaque instant plus riche et plus féconde,

    L'emplit, on le dirait, de volupté profonde.

    Sous les feux d'un soleil invisible et puissant,

    Notre coeur est semblable à ce fruit mûrissant.

    De sucs plus abondants chaque jour il enivre,

    Et, maintenant mûri, il est heureux de vivre.

    L'automne vient : le fruit se vide et va tomber,

    Mais sa gaine est vivante et demande à germer.

    L'âge arrive, le coeur se referme en silence,

    Mais, pour l'été promis, il garde sa semence.

    Ondine Valmore 

    l'automne est à notre porte


    12 commentaires
  •  
    logitiel de l'amitié
    - Bonjour Madame (Monsieur), comment puis-je vous aider?
    - Je voudrais installer le programme "Amour". Pourriez-vous m'indiquer la procédure, s'il vous plaît ?
    - Bien sûr, prête pour l'installation ?
    - Oui, mais je n'y connais pas grand chose en programmation.
    Par quoi commence-t-on?
    - Ouvrir votre cœur est la première étape pour l'installation.
    Avez-vous localisé votre cœur, Madame ?
    - Oui, je l'ai trouvé. Mais il y a d'autres programmes qui fonctionnent en même temps. Puis-je continuer l'installation tout de même ?
    - Voyons voir. Quels autres programmes fonctionnent présentement dans votre cœur ?
    - Et bien, je vois "Blessures-du-passé.Exe", "Mauvaise-estime-de-soi.Exe", "Rancune.doc" et "Colère.com.".
    - Pas de problème, Madame. L'installation de votre programme "Amour" effacera graduellement les "Blessures du passé" de votre système.
    De plus, durant l'installation, le programme "Amour" remplacera votre "Mauvaise estime de soi" par son propre programme intégré, "Meilleure estime de soi".
    Par contre, vous devez absolument fermer vos fichiers "Rancune" et "Colère", car ceux-ci pourraient empêcher votre programme "Amour" de fonctionner correctement.
    - D'accord, mais pourriez-vous m'indiquer comment les fermer correctement ?
    - Allez dans votre menu principal et trouvez le programme "Pardonner". Démarrez-le et faites-lui faire le ménage de votre système au complet.
    Vérifiez qu'il enlève complètement la "Rancune" et la "Colère". Cela est très important.
    - D'accord, c'est fait.
    Hey ! L'installation du programme "Amour" a démarré !
    - Oui, il est programmé pour s'installer aussitôt que la "Rancune" et la "Colère"
    ont été supprimées de votre système.
    Vous devriez recevoir un message vous demandant si vous voulez installer ...
    "Amour pour la vie" dans votre système. Est-ce que vous l'avez reçu ?
    - Oui, je l'ai reçu. Et j'ai répondu oui.
    Est-il bien installé, maintenant ?
    - Oui, mais souvenez-vous que votre programme "Amour" est une version partagée.
    Vous devriez vous connecter à d'autres cœurs pour des mises à jour essentielles
    à son bon fonctionnement.
    - Oups, je viens de recevoir un message d'erreur, déjà !
    - Que dit ce message, Madame ?
    - Le message dit "ERROR 142
    - PROGRAM NOT RUNNING ON INTERNAL COMPONENTS".
    Qu'est-ce que ça veut dire
    - C'est un problème commun qu'on voit souvent lors de la première installation.
    - D'accord. Que dois-je faire, alors ?
    - Regardez dans votre menu principal. Vous devriez voir les cases "S'accepter soi-même".
    Je vous conseille, si cela n'est pas déjà fait, de cocher aussi les cases "Se pardonner soi-même",
    "S'auto-féliciter" et "Connaître ses propres limites".
    D'ailleurs, vous devriez supprimer les options "S'autocritiquer" et "Se renfermer sur soi-même".
    - C'est fait !
    Tiens, il y a de nouveaux fichiers qui viennent d'apparaître dans mon cœur...
    Il y a le fichier "Sourire.JPG" qui vient de s'ouvrir, puis le fichier "Bonheur.mpg"
    qui se met à jouer et le programme "Paix-intérieure.exe" qui vient de démarrer.
    Ho là là, est-ce normal ces nouvelles couleurs et ces nouveaux sons
    - Oui, Madame, tout à fait normal,
    Et il y en a beaucoup plus. Vous les découvrirez tout au long de vos futures mises à jour.
    - Une dernière chose avant de terminer...
    - Oui?
    - N'oubliez pas que ce programme est gratuit.
    Et en tant que logiciel partagé, il vous serait profitable de le partager avec les autres qui pourraient en avoir besoin.
    N'oubliez pas que, plus vous partagerez avec d'autres cœurs, plus votre programme se développera
    - Je vous remercie de tout cœur, Monsieur.
     
    JE RECOMMANDE CE PROGRAMME AU PLUS GRAND NOMBRE d'amies et amis

    11 commentaires
  •  
    sans voix
      
    Sans jamais m'asséner un seul coup
    ils m'ont brisé!
    Ils m'ont enveloppé de leur silence
    et de leur seul regard
    sommé de porter la prunelle basse
    (en tout temps).
    Toute leur vie
    ils ont regardé au-dessus de ma tête
    s'appuyant sur mon crâne
    pour rabaisser ma voix
    quand j'osais être
    (quelque peu seulement).
    Maintenant
    j'ai peine à sortir d'un sommeil
    qui ressemble plus à une mort raide
    qu'au calme autrefois ordonné.
    Est-ce que j'existe?
    Pourtant oui... je sens mon coeur battre dans le béton de ma prison.
    Pourtant non... je deviens muet sous le seul poids d'un regard ouvert.
    J'ai avancé en âge
    pourtant
    leur voix d'antan est tout aussi cruelle
    Je voudrais tellement
    éclater mes chaînes par hurlement
    et noyer mes songes de bêtes muettes!
    Je sens un son rouge se former dans ma mémoire
    et la force surgir du fond.

    Bientôt je me lèverai
    et sans permission aucune
    j'élèverai la voix
    (très haute)
    pour exister.

    6 commentaires
  •  
     le jour où je me suis aimé pour de vrai... 
    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai compris qu'en toutes circonstances,
    J'étais à la bonne place, au bon moment.
    Et alors, j'ai pu me relaxer.
    Aujourd'hui je sais que cela s'appelle...l'Estime de soi.  

     
    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
    N'étaient rien d'autre qu'un signal
    Lorsque je vais à l'encontre de mes convictions.
    Aujourd'hui je sais que cela s'appelle... l'Authenticité.  

     
     Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai cessé de vouloir une vie différente
    Et j'ai commencé à voir que tout ce qui m'arrive
    Contribue à ma croissance personnelle.
    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle... la Maturité.

     
    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai commencé à percevoir l'abus
    Dans le fait de forcer une situation ou une personne,
    Dans le seul but d'obtenir ce que je veux,
    Sachant très bien que ni la personne ni moi-même
    Ne sommes prêts et que ce n'est pas le moment...
    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle... le Respect.  

     
     Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai commencé à me libérer de tout ce qui n'était pas salutaire, personnes,situations, tout ce qui baissait mon énergie.
    Au début, ma raison appelait cela de l'égoïsme.
    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle... l'Amour propre.

     
    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai cessé d'avoir peur du temps libre
    Et j'ai arrêté de faire de grands plans,
    J'ai abandonné les méga-projets du futur.
    Aujourd'hui, je fais ce qui est correct, ce que j'aime
    Quand cela me plait et à mon rythme.
    Aujourd'hui, je sais que cela s'appelle... la Simplicité.  

     
    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
    Et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
    Aujourd'hui, j'ai découvert ... l'Humilité.  

     
    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai cessé de revivre le passé
    Et de me préoccuper de l'avenir.
    Aujourd'hui, je vis au présent,
    Là où toute la vie se passe.
    Aujourd'hui, je vis une seule journée à la fois.
    Et cela s'appelle... la Plénitude.  

     
    Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
    J'ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
    Mais si je la mets au service de mon coeur,
    Elle devient une alliée très précieuse !
    Tout ceci, c'est... le Savoir vivre.  

     
    Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.
    Du chaos naissent les étoiles.
     

    3 commentaires
  •  
    Très Belle leçon de vie : à Méditer..........

    Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans un puits.
    L' animal gémissait pitoyablement pendant des heures,
    et le fermier se demandait quoi faire.

    Finalement, il
     décida que l'animal était vieux et le puits devait
    disparaître de toute façon, ce n'était pas rentable
    pour lui de récupérer l'âne.
    Il a invité tous ses voisins à venir et à l'aider.
    Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à
    enterrer l'âne dans le puits.
    Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et se
    mit à crier terriblement.
    Puis à la stupéfaction de chacun, il s'est tu.
    Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement
    regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu'il a vu.
    Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui,
    l' âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se
    secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.
    Pendant que les voisins du fermier continuaient à
    pelleter sur l'animal, il se secouait et montait dessus.
    Bientôt, chacun fut stupéfié que l'âne soit hors du puits et se mit à trotter !'
     
    La vie va essayer de t'engloutir de toutes sortes d'ordures.
    Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.
    Chacun de tes ennuis est une pierre qui permet de progresser.
    Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'arrêtant jamais.
    Il ne faut jamais abandonner!

    Secoue-toi et fonce!
    Rappelle-toi, les cinq règles simples ! À ne jamais oublier, surtout dans les moments les plus sombres.
     
    Pour être heureux / heureuse :
    -1. Libère ton coeur de la haine.
           -2. Libère ton esprit des inquiétudes. 
     -3. Vis simplement .                    
    -4. Donne plus.                          
    -5. Attends moins.                      

    Merci d'être là...
    Ce texte m'a été envoyé, je l'ai trouvé beau, je n'ai pas pu le garder pour moi et j'ai voulu le partager à mon tour.

    15 commentaires
  •  
    petit coeur/ ta complainte

    Coeur, pleure, Coeur bousculé,
    Coeur perdu, Ne sait plus
    Coeur a mal, Coeur incompris
     
    Et pourtant, Essaye de bien faire
    Pas faire mal, Pas blesser
    Juste aimer, Soutenir
    Aider à se relever, Débrouiller
    Compatir
    Coeur ne peut plus se taire
    Et pourtant doit le faire,
    Bourlingué, abîmé, chahuté
    Coeur ne veut que le Bonheur
    Coeur a besoin d'amie
    Coeur a peur des soucis
    Coeur a besoin de vie
    Coeur ne supporte plus,
    Regards, brouille,
    Déchirure et brûlure
    Coeur encaisse,
    Mais jusqu'à quand
    Et pourtant
    Quand coeur est heureux
    Ce que c'est beau !!!!!!!!
    Mais ça ne dure plus
    Bien longtemps 
    Alors coeur pleure, Dans son coin,
    A l'abri , sans être vu
    Accroche toi, Dans le temps
    Petit coeur, Bien au chaud
    Reste dedans, Et peut être qu'un jour
    Tout changera , Et rayonnera de
    Nouveau
    Ta tristesse s'envolera
    Et ton soleil reviendra
    J'y crois
     

    10 commentaires
  •  
    Il est des poèmes dont je me  lasse pas, celui-là en fait partie,il a été écrit par la poétesse brésilienne Martha MEDEIROS.  
    Une petite piqure de rappel, juste pour le plaisir de lire des mots qui parlent à notre âme comme des évidences, mais qu'hélas  nous oublions trop souvent de mettre en pratique....

    il meurt lentement .... 
     
    Il meurt lentement
    Celui qui ne voyage pas,
    Celui qui ne lit pas,
    Celui qui n'écoute pas de musique,
    Celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

    Il meurt lentement
    Celui qui détruit son amour-propre,
    Celui qui ne se laisse jamais aider.

    Il meurt lentement
    Celui qui devient esclave de l'habitude
    Refaisant tous les jours les mêmes chemins,
    Celui qui ne change jamais de repère,
    Ne se risque jamais à changer la couleur
    De ses vêtements
    Ou qui ne parle jamais à un inconnu.

    Il meurt lentement
    Celui qui évite la passion
    Et son tourbillon d'émotions
    Celles qui redonnent la lumière dans les yeux
    Et réparent les cœurs blessés.

    Il meurt lentement
    Celui qui ne change pas de cap
    Lorsqu'il est malheureux
    Au travail ou en amour,
    Celui qui ne prend pas de risques
    Pour réaliser ses rêves,
    Celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
    N'a fui les conseils sensés.

    Vis maintenant
    Risque-toi aujourd'hui !
    Agis tout de suite !
    Ne te laisse pas mourir lentement !
    Ne te prive pas d'être heureux !

     
     
    MARTHA MEDEIROS

    12 commentaires
  • Blog de chouquette :dessins et chant chorale, invitation à la folie

                

                    Poème méconnu d'un auteur très connu ... Jean de La Fontaine


    Invitation de la Folie !

    La Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un café chez elle.
    Tous les invités y allèrent.
    Après le café la Folie proposa :
    - On joue à cache-cache ?
    - Cache-cache ? C'est quoi, ça ? demanda la Curiosité.
    - Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez.
    Quand j'ai fini de compter... je cherche, et le premier que je trouve sera le prochain à compter.
    Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.

    1, 2, 3... La Folie commença à compter.
    L'Empressement se cacha le premier, n'importe où.
    La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbre.
    La Joie courut au milieu du jardin.
    La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d'endroit approprié pour se cacher.
    L'Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.
    La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.
    Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à 99.
    CENT ! cria la Folie, je vais commencer à chercher...

    La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n'avait pu s'empêcher de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert.
    En regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus d'une clôture ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché.
    Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité...
    Quand ils étaient tous réunis, la Curiosité demanda :
    - Où est l'Amour ? Personne ne l'avait vu.
    La Folie commença à le chercher.Elle chercha au-dessus d'une montagne, dans les rivières au pied des rochers.Mais elle ne trouvait pas l'Amour.
    Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, pris un bout de bois et commença à chercher parmi les branches, lorsque soudain elle entendit un cri : C'était l'Amour, qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un oeil.
    La Folie ne savait pas quoi faire.
    Elle s'excusa, implora l'Amour pour avoir son pardon et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours.
    L'Amour accepta les excuses.

    Aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours...


    Joli, n'est-ce pas !

     


     
     

    8 commentaires
  • mon armoire à  pensées..

    Mes pensées sont rangées dans un grand meuble à tiroirs,
    Mes rires, mes pleurs, mes souvenirs, mes tourments ont chacun leur place.
    Les tiroirs s'ouvrent et se referment au gré des aléas de la vie.
     
    Il y a des jours, un voir plusieurs de ceux-ci s'entrebâillent et ne veulent plus se fermer,
    Ils se rebellent, difficile alors d'arriver à les dompter et d'y mettre de l'ordre,
     
    Je dois faire front en me battant avec courage et patience pour obtenir de la discipline.
     
    Et puis il y a des périodes néfastes ou ils décident de tous s'entrouvrir en même temps,
    Et de se vider de leur substance en s'éparpillant, se mélangeant et semant une pagaille destructive,
     
    Dans l'espoir de me harceler, me décourager, m'anéantir et provoquer un conflit,
    Entre mon esprit et la sagesse qui se déchirent mutuellement,
    Chacun voulant prendre un chemin différent pour interpréter “mes pensées”,
     
    Ils aiment de temps en temps me mener au bord du précipice en détruisant ce meuble,
    Et brisant les alvéoles de ma mémoire un par un.
     
    Je m'épuise inlassablement à tout reconstruire petit à petit, à remanier cette harmonie,
    Jusqu'au prochain cataclysme de mes pensées.
     
    Pourtant, qu'il est agréable, reposant, apaisant, d'avoir chaque tiroir bien rangé au bon endroit.
     
    Alors “mes pensées” soyez de temps en temps indulgentes avec moi et prenez place au bon endroit dans mon esprit avec bienveillance auprès de “la sagesse”.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique