• il meurt lentement....

     
    Il est des poèmes dont je me  lasse pas, celui-là en fait partie,il a été écrit par la poétesse brésilienne Martha MEDEIROS.  
    Une petite piqure de rappel, juste pour le plaisir de lire des mots qui parlent à notre âme comme des évidences, mais qu'hélas  nous oublions trop souvent de mettre en pratique....

    il meurt lentement .... 
     
    Il meurt lentement
    Celui qui ne voyage pas,
    Celui qui ne lit pas,
    Celui qui n'écoute pas de musique,
    Celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

    Il meurt lentement
    Celui qui détruit son amour-propre,
    Celui qui ne se laisse jamais aider.

    Il meurt lentement
    Celui qui devient esclave de l'habitude
    Refaisant tous les jours les mêmes chemins,
    Celui qui ne change jamais de repère,
    Ne se risque jamais à changer la couleur
    De ses vêtements
    Ou qui ne parle jamais à un inconnu.

    Il meurt lentement
    Celui qui évite la passion
    Et son tourbillon d'émotions
    Celles qui redonnent la lumière dans les yeux
    Et réparent les cœurs blessés.

    Il meurt lentement
    Celui qui ne change pas de cap
    Lorsqu'il est malheureux
    Au travail ou en amour,
    Celui qui ne prend pas de risques
    Pour réaliser ses rêves,
    Celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
    N'a fui les conseils sensés.

    Vis maintenant
    Risque-toi aujourd'hui !
    Agis tout de suite !
    Ne te laisse pas mourir lentement !
    Ne te prive pas d'être heureux !

     
     
    MARTHA MEDEIROS
    « A mes amis sexagénaires, septuagénaires.....(sourions)esquisses: travail de détail »

  • Commentaires

    12
    Jeudi 23 Mars à 06:58

    Bonjour Chouquette

    Ce sont là de très beaux préceptes de Martha Medeiros

    dont il faut savoir s'imprégner pour profiter des petits instants de bonheur que la vie nous offre.

    Je te remercie d'être venue faire un tour dans "mon autre univers" et viens te souhaiter une très bonne journée.

    Qu'elle te soit douce

    Paula

    11
    Mercredi 16 Mars 2016 à 22:01

    bonsoir petite chouquette, il est sublime ce poème, que serions nous sans amour et sans etats d'âme? sans culture, sans lecture?  rien! je te souhaite une belle soirée et te dit à demain si tu le veux bien. gros bisous

    10
    Mercredi 16 Mars 2016 à 21:27

    très vrai et beau poème.

    Bonne soirée. Bisous.    marie-claire

    9
    Lundi 29 Février 2016 à 08:58

    Bonjour trés jolie poéme  nous  venons te souhaiter un agréable début de semaine en espérant que ton week-end s'est bien passé bises de toute l'équipe Patrick

    8
    Vendredi 26 Février 2016 à 21:39

    Très beau poème comme j'aimerais en écrire !

    7
    Jeudi 25 Février 2016 à 23:37

    Bonsoir Chouquette, très beau désign, ton amie a fait un beau travail, c'est magnifique. Ce poème est subtil....apprenons-le et faisons-en un leitmotiv car la vie sans ce qu'il décrit, n'est pas la vie tout simplement....Bonne soirée et bisous. Cathy

    6
    Jeudi 25 Février 2016 à 16:56

    bonjour chouquette

    sa va tu t'en sort avec ton blog tu met t'ai articles dans la bonne rubrique

    super

    j'espere que tu va bien 

    merci de m avoir envoyer ton amie coco 

    j'espere la satisfaire tout comme toi 

    enfin j'espere qu il te plait ton blog

    moi il me plait :lolll et te ressemble

    big bisous allez je met au travail 

    n'hesite pas si tu veut une zik qui demarre sur ton blog

     

      • Jeudi 25 Février 2016 à 17:21

        coucou mon amie,si mon blog me plait!!!!! il est superbe tu veux dire,il me correspond,les couleurs douces....tout mais tout me plait.et j'ai même l'impression de découvrir de nouvelles choses ....comme les petites cases "com"...

        pour ce qui est de publier cela commence à rentrer dans ma petite tête mais il me faut m'y reprendre à plusieurs fois:cela ne rend pas toujours comme la fenêtre!!!!

        je suis contente que tu puisses aider Coco et elle va être surprise de son blog aprés ton passage miracle.

        je te fais de gros mais gros bisous trés fort.chouquette

    5
    Mercredi 24 Février 2016 à 22:20

    Comme il est beau ce poême

    Enfin je te retrouve ma Chouquette au travers de tes poêmes, ( bien triste mais réel celui-ci ) me manque juste quelques petites aquarelles et je me sentirais parfaitement bien.

    J'ai suivis ton conseil et j'ai osé demandé à Maryse de m'aider, j'ai honte de moi car je ne la connais pas ma Chouquette. tu crois qu'elle ne m'en voudra pas de lui avoir demander autant de travail, je sais le temps que l'on peut passer ici, c'est ce qui me manque surtout à moi !

    J'espère que tu vas bien ma douce amie et je te souhaite une bonne soirée

    A très bientôt ma toute belle, gros bisous tendresse

    Coco

      • Jeudi 25 Février 2016 à 12:00

        je suis contente que tu ai fait appel à Maryse,c'est une personne super gentille et serviable.....et tout et tout...

        je ne lui dirais jamais assez merci pour ce qu'elle a fait de mon blog,je désespérais et avais envie de tout envoyer promener,et elle est arrivée sans que je ne la connaisse non plus et d'un coup de baguette magique,mon blog est née.

        bon,je vais finir de me préparer pour de nouvelles visites chez le toubib,l'orthoptiste et le kiné....emploi de ministre lol,mdr..

        je te fais un gros bisou et si je peux je repasse en fin d'aprés midi.(mes dessins,aquarelle..quel grand mot ....sont dans les autres rubriques mais tu dois reconnaitre.bisousss

    4
    Mercredi 24 Février 2016 à 17:02

    C'est un beau poême et tellement vrai . Je le vois près de moi ... Bisous . Lucette

    3
    Mercredi 24 Février 2016 à 16:52

    Oui c'est vrai, n'avoir aucune passion, vivre comme un automate, accroché à son idée...  c'est mourir lentement, mais le pire s'est de ne pas s'en apercevoir.

    Amicalement Célia happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :